Conseillers principaux d’éducation

Compte-rendu de la réunion de bassin Santerre-Somme

dimanche, 20 janvier 2019

http://vie-scolaire.ac-amiens.fr/413-compte-rendu-de-la-reunion-de-bassin-santerre-somme.html

La première réunion de l’année du bassin Santerre-Somme s’est déroulée mardi 4 décembre 2018, au Lycée Pierre Mendès France de Peronne.

La formation a débuté par un tour de table pour que chacun se présente et puisse ainsi repérer les collègues nouvellement arrivés dans l’académie et les collègues néo-titulaires.

Emmanuelle VASSEUR et Céline LAMOTTE, animatrices du Bassin Santerre-Somme, ont ensuite fait un bilan de la réunion des animateurs de bassin du 9 octobre animée par les Inspecteurs d’académie Inspecteurs pédagogiques régionaux - Établissements et vie scolaire (IA IPR EVS). Le matin 3 points avaient été abordés : les réformes du primaire au secondaire, l’interdiction du portable dans les collèges, et le harcèlement scolaire. L’après-midi, l’organisation du plan académique de formation (PAF) a fait débat du fait du nombre limité de places attribuées, du remboursement des frais de déplacement, et du rôle des animateurs de bassin pour l’année scolaire 2018-2019.

Avec l’approbation des collègues, les animatrices ont ensuite décidé d’échanger sur les thèmes suivants :

La réforme du lycée général et technologique et la rénovation de la voie professionnelle

Des interrogations ont été soulevées concernant l’orientation des élèves par défaut, qui existe déjà et qui continuera d’exister, par manque de mobilité, la « concurrence » entre établissements pour le devenir des collègues qui risquent d’être en sous service. La carte de l’offre de formations des lycées devrait être connue ces prochaines semaines.

La gestion du service de vie scolaire

Le logiciel EDT-CPE a été présenté à l’ensemble des collègues. Ce logiciel est utilisé par de nombreux CPE et est d’une aide précieuse dans la construction des emplois du temps et dans la gestion quotidienne des ressources humaines. Les animatrices de bassin ont proposé aux collègues de bénéficier d’une rapide formation de ce
logiciel lors de la prochaine réunion de bassin dont le thème est le CPE et l’encadrement de l’équipe Vie scolaire.

Le portable au collège, les réseaux sociaux et le cyber-harcèlement

L’échange a continué sur les réseaux sociaux et l’utilisation que nos élèves en font ainsi que sur les conséquences en terme de climat scolaire et toute la problématique de la gestion des conflits qui en découle. Quel est le rôle des CPE ? Doit-on intervenir ou non ?
La méconnaissance de ces nouveaux outils de communication complexifie parfois l’analyse de la situation. Il a donc été proposé de faire intervenir, lors d’une formation de bassin, un partenaire extérieur tel que la BPDJ, l’association le Mail ou l’EMS pour refaire un point sur la légalité et les risques des réseaux sociaux, mais également de trouver une personne capable d’expliquer le fonctionnement de certaines applications de réseaux sociaux (pourquoi pas un élève)

Le cyber harcèlement et le harcèlement ont donc été également abordés avec le ressenti des collègues sur la remise en cause des parents sur la gestion en termes de temporalité comme l’exigence de l’instantanéité et du pulsionnel au risque de remettre en cause l’institution. Les collègues s’interrogent sur la diffamation de l’établissement et la protection du personnel lors de cette remise en cause. Il a été rappelé aux collègues que lorsqu’un élève ou une famille parle de harcèlement, il faut le traiter car dans toutes ces situations, il y a un mal être avéré.
Les animatrices du bassin rappellent que M. LEVEL est le référent académique sur cette thématique et qu’il y a des référents harcèlement dans chaque établissement.

Le parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR)

La parole a été laissée aux néo titulaires pour connaitre les attendus de l’institution envers les CPE qui entrent dans le métier. Les collègues qui ont déjà été inspectés l’an passé ont pu compléter en donnant des conseils.

Les collègues ont échangé autour de la question de la formalisation du document de politique éducative. Ce document interroge beaucoup, tant dans la forme qu’il doit prendre que dans son contenu.

La formation s’est terminée par la visite de l’internat du lycée pour les collègues qui ont pu en prendre le temps. Tous les collègues présents ont apprécié cette demi-journée de formation qui permet d’échanger avec les collègues du bassin et de mettre en commun des pratiques.