Visuel du bouquet de services académiques

Conseillers principaux d'éducation

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Concours externe 2018 : le point sur les sujets des épreuves d’admissibilité

Les épreuves écrites d’admissibilité au concours externe de recrutement des conseillers principaux d’éducation avaient lieu les 15 et 16 mars 2018. Les candidats ont commencé par l’épreuve de maîtrise des savoirs académiques (plus couramment appelée dissertation) avant de poursuivre avec l’étude de dossier portant sur les politiques éducatives (plus couramment appelée "note de synthèse").

 Épreuve de maîtrise des savoirs académiques

Durée : 4 heures
Coefficient : 2

Rappel de la consigne : L’épreuve consiste en une dissertation faisant appel aux connaissances acquises en sciences humaines, en histoire et sociologie de l’éducation, en psychologie de l’enfant et de l’adolescent, en philosophie de l’éducation ou en sociologie. Elle fait également appel aux connaissances des grands enjeux de l’éducation et des évolutions du système éducatif ainsi que leurs conséquences sur le fonctionnement de l’établissement scolaire et sur les rapports des élèves aux apprentissages.

Elle mesure la maîtrise de savoirs académiques et l’aptitude à les mobiliser dans un contexte professionnel ainsi que la capacité de construction, d’argumentation et d’organisation du propos.

Sujet de la session 2018 : « En vous appuyant sur vos connaissances historiques, sociologiques et philosophiques vous analyserez la place du mérite, ses enjeux et conséquences dans le système éducatif français. Puis, à l’aune de cette analyse, vous montrerez comment le CPE peut, au sein de son établissement, contribuer à ce que l’École conduise chaque élève à la réussite scolaire et à l’insertion professionnelle et sociale. ».

 Étude de dossier portant sur les politiques éducatives

Durée : 5 heures
Coefficient : 2

Rappel de la consigne : À partir de l’analyse de documents d’origine et de statuts variés, le candidat élabore une note de synthèse répondant à un questionnement précis.

Cette épreuve vise à mesurer la pertinence de l’approche qu’ont les candidats de la fonction de conseiller principal d’éducation, de ses responsabilités éducatives et de son positionnement dans et hors de l’établissement scolaire, notamment dans le domaine du pilotage de la vie scolaire, de la mise en œuvre du projet de vie scolaire, de la conduite de projets et de la maîtrise des fonctions de régulation et de médiation dans l’établissement. Elle vise aussi à s’assurer de la capacité du candidat à mobiliser ses connaissances du rôle du conseiller principal d’éducation au sein de l’institution scolaire, à manifester un recul critique vis-à-vis des ces savoirs et à les mettre en perspective.

Elle évalue également les capacités d’analyse, de synthèse, de problématisation, de construction et d’organisation du propos, dans un contexte professionnel.

Sujet de la session 2018 : « A partir des documents composant ce dossier et dans l’optique d’une réunion du conseil pédagogique, vous produirez, pour le chef d’établissement, une note de synthèse mettant en évidence les enjeux de la coéducation dans les pratiques éducatives et pédagogiques au sein d’un EPLE. Puis, en vous fondant sur cette note, vous présenterez, de façon organisée, des éléments de projet contribuant à favoriser la coéducation dans le collège dont vous êtes les CPE. ».

Le dossier de cette session était composé de 8 documents de différentes natures (circulaires, référentiel de compétences, extraits d’ouvrages et d’études ou encore extraits de sites internet) Le passage de la Circulaire n°2015-139 du 10-08-2015 relative aux Missions des conseillers principaux d’éducation portant sur la relation avec les familles était également proposé en guise d’introduction de cette étude de dossier portant sur les politiques éducatives.

Mise à jour : 16 mars 2018