Visuel du bouquet de services académiques

Conseillers principaux d'éducation

Les Comités d’Education à la Santé et à la Citoyenneté

Orientations générales parues au BOEN du 25 août 2016

La circulaire n°2016-114 remplace la circulaire 2006-197 relative au Comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté. Elle précise les missions des CESC et les enjeux et domaines d’actions dans lesquels ceux-ci doivent s’inscrire.

La loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République dispose qu’« au titre de sa mission d’éducation à la citoyenneté, le service public de l’éducation prépare les élèves à vivre en société et à devenir des citoyens responsables et libres, conscients des principes et des règles qui fondent la démocratie ».

L’École, dans une démarche de coéducation, sans se substituer aux familles, a pour tâche de transmettre aux jeunes les valeurs fondamentales de la République. Pour y parvenir, elle mobilise l’ensemble des acteurs de la communauté éducative à travers la mise en place du parcours d’éducation à la santé, défini par la circulaire n° 2016-008 du 28 janvier 2016, et du parcours citoyen de l’élève défini par la circulaire n° 2016-092 du 20 juin 2016. Ces parcours permettent à l’élève de développer, dans les situations concrètes lors des temps scolaires, périscolaires et extrascolaires, son aptitude à vivre de manière autonome, à participer activement à l’amélioration de la vie commune et à préparer son engagement en tant que citoyen. Inscrits dans la continuité et la progressivité des temps de l’élève, ils lui donnent l’occasion d’acquérir la capacité à juger par lui-même et le sentiment d’appartenance à la société.

À tous les échelons, le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (Cesc) est une instance particulièrement adaptée, donc à privilégier, pour définir et impulser les actions à même de faire vivre concrètement ces objectifs de l’École.

Le décret n° 2005-1145 du 9 septembre 2005 modifiant le décret n° 85-924 du 30 août 1985 relatif aux établissements publics locaux d’enseignement (EPLE) a inscrit le Cesc dans le pilotage de chaque établissement scolaire du second degré et l’intègre à la politique globale de réussite de tous les élèves.

Mise à jour : 24 novembre 2016